Historique

L’intutilé exact de ces ambitieux projets est «  Soins Psychiatriquespour personnes séjournant À Domicile

Nos équipes représentent les prémisses de la concrétisation de la réforme des soins de santé mentale (cf note politique santé mentale de Rudy Demotte – 2005) en s’inscrivant dans la continuité de projets tels que le « référent hospitalier » et en participant ensuite aux Projets Thérapeutiques et bien sûr aujourd’hui aux projets 107.

Pour répondre à l’appel à projet du SPF, les initiateurs des SPAD devaient être une Habitation Protégée associée à un Hôpital Psychiatrique, un SSM et une coordination de Soins à Domicile.

Le groupe-cible étant la personne adulte présentant une problématique psychiatrique, les objectifs suivants étaient visés

– le mieux-être à domicile

– organiser à la demande de la personne un encadrement visant une qualité de vie optimale

– la réinsertion dans l’environnement de vie

– assurer la sortie de l’institution (hôpital, HP, Cté) et prévenir les rechutes

– la continuité des soins

– promouvoir la concertation

– le travail en réseau

– soutien aux intervenants professionnels engagés dans l’accompagnement de ces personnes (modules de sensibilisation, intervisions individuelles ou collectives

Les projets SPAD étaient justifiés comme suit :

 Caractère récidivant des pathologies psychiatriques

 Crises et rechutes interviennent car repérage de manque d’entourage du patient

Nos services devront être ouverts 5 jours/semaine, être intégrés dans un réseau fonctionnel et surtout que la personne soit le point de départ de l’offre de soin.

Pour réaliser ces objectifs, différentes missions nous sont confiées et peuvent se décliner en 4 piliers :

1. Sensibilisation

En direction des soins à domicile réguliers

2. Soutien

Dans les situations pour lesquelles, en raison de leur caractère

complexe, les soins à domicile réguliers ne peuvent ou ne souhaitent

pas prendre en charge les soins, le projet pilote peut toutefois offrir

le soutien nécessaire ( à condition qu’il y ait d’autres partenaires

concernés de sorte qu’on parle tout de même d’une coordination de

soins en combinaison avec un accompagnement.

3. Coaching

– Interventions vers les soignants professionnels (ou des bénévoles)

qui accompagne le patient psychiatrique dans sa situation familiale

et qui éprouve le besoin de soutien. Dans le cadre du coaching, l’avis

est donné d’une part concernant l’approche du patient, d’autre part

le coaching vise en se basant sur l’expertise du soignant, la

facilitation d’un mécanisme de la pensée grâce auquel il/elle peut

arriver à penser à des solutions et faire des choix.

– Formation : offre de formation compréhensible et concrète

concernant le groupe-cible

4. Coordination

Les interventions ayant comme but, d’une part de bâtir un réseau plus

large et d’autre part d’intégrer l’aide déjà offerte par les acteurs

impliqués. Les intervention sont aussi bien orientées vers le patient que

vers le réseau